Patrice Faubert

Contraception, avortement, stérilisation, adoption

Sexualité de la misère
Misère de la sexualité
Tout y est de la prostitution cachée
Du sac à foutre et des queux à spermer
Affectivité de la misère
Misère de l'affectivité
Tout y est de la guerre scotomisée
La femme conditionnée
De ne jamais ou rarement, faire le premier pas
De ce fait, elle est choisie, voilà
Mais ne choisit jamais ou rarement, ô trépas
Car, si toute femme était une putain
Justement, cela serait bien
Tout le monde sexerait
Tout le monde s'épanouirait
Plus aucune frustration
Plus aucun refoulement, ressentiment
Mais alors, gratuité, de toute sexuation
C'est un peu, du monde, et de sa présente organisation
Certes, comme une provocation
Ceci en aparté
De temps à autre, il faut bien rigoler
Moi, qu'un rien, panique
Moi, qu'un rien, lévite, de cette société tragique
Merci à Olaf de stories
Des encouragements si gentils
Donc, si l'on est pas dragueur
La sexualité, c'est pas du beurre
Toujours privé
Toujours frustré
Toujours à côté
Et c'est bien pour cela
Qu'il y a des putains
De la rue, au mariage, au tout vain
Avec des gens conditionnés, bien dressés
Pour faire des gosses
Dans une société complètement ATROCE
Au tout proxénète, au tout putain, au tout vilain, au tout falsifié
Au tout faussé, au tout pollué, au tout répété
Au tout saccagé
Arrêtez de faire des gosses !
Mais ne vaut la peine, de sexer
Qu'avec qui partage, vraiment, vos idées
Sinon, ce sont des testicules qui se vident
Dans des vulves, un grand bide
Des couilles qui se vident
Et des sacs à foutre, ouille, ouille
Comme feu Jacques Chirac
Dix minutes, douche comprise, ric-rac
Mieux vaut, alors, la masturbation
Finalement, une forme de contestation
Car
Qui peut, vraiment, nous convenir ?
Car
Qui peut, vraiment, nous ravir ?
Des êtres et des choses, dans la séparation
La femme réactionnaire, sécurité et tradition
Et de ce qui est marginal ou non conforme, abstention
Donc, l'on fait avec ce que l'on a
Donc, l'on va, l'on vient, avec cela
Car, de trop de l'exigence
Forcément, une solitude de permanence
Comme de toute la séduction
En fait, du mensonge, se vendre, vendre sa viande, ô mythomanisation
Mentir, c'est hélas, séduire
Séduire, c'est mentir
Je ne suis pas optimiste
Je ne suis pas pessimiste
Je ne suis pas défaitiste
Mais de ce sinistre temps, simplement réaliste !
Tout le bien que l'on fait à autrui
Sur toi, sur moi, sur eux, sur elles, sur lui, cela rejaillit
Tout à y gagner, au tout épanoui
Nous devrions donc, sexer, partager,
Nous devrions donc, imaginer nous amuser
Nous devrions donc, nous révolter, tout révolutionner
Tout le mal que l'on fait à autrui
Sur toi, sur moi, sur eux, sur elles, sur lui, cela rejaillit
Et c'est partout, la guerre, ainsi
Et c'est partout, la misère, ainsi
Cela est donc notre intérêt
Moimoi, toitoi, toitoi, moimoi, et ouais
De devenir tous et toutes altruistes
Et tout cela par pur égoïsme
Construire enfin
Un monde qui vaille la peine, enfin malin
Aucune nationalité, aucune catégorie
Chacun, chacune, avec ses diverses envies et sa sexualité
Plus aucune personne à discriminer
Plus aucune célébrité
Chacune, chacun, valant l'autre, vraie égalité
Pour d'ailleurs, toutes les choses de la vie
Chaque jour différent, fin de l'économie, vraie liberté
Tout étant lié et relié, vraie fraternité
Car, en vérité
Rien n'a vraiment été fait
Certes, de belles tentatives, en effet
Tout le monde y perd sa vie, le capital, lui, le sait !

Patrice Faubert ( 2019 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur " hiway index "
 

All rights belong to its author. It was published on e-Stories.org by demand of Patrice Faubert.
Published on e-Stories.org on 04.10.2019.

 

Comments of our readers (0)


Your opinion:

Our authors and e-Stories.org would like to hear your opinion! But you should comment the Poem/Story and not insult our authors personally!

Please choose

Previous title Previous title

Does this Poem/Story violate the law or the e-Stories.org submission rules?
Please let us know!

Author: Changes could be made in our members-area!

More from category"Politiek & Gemeenschap" (Poems)

Other works from Patrice Faubert

Did you like it?
Please have a look at:

La société future, la société sans relation - Patrice Faubert (Politiek & Gemeenschap)
Birds of Paradise - Inge Offermann (Algemeen)