Patrice Faubert

Toute norme est à dégueuler

" Petit rappel : le moteur à explosion fonctionne grâce à la combustion rapide d'un mélange d'air et d'essence, ces gaz brûlés étant rejetés ensuite dans l'atmosphère. Prenons une Clio qui consomme 6,3 l pour 100 km en ville et 4,2 en dehors. Parcourir 5 km en ville nécessite 0,31 l d'essence. C'est comme si on enflammait une canette pleine et qu'on la jetait par la fenêtre. Parcourir 800 km en Clio, soit un Paris-Marseille, c'est faire exploser une valise et demie d'essence ( 34 kg ) . Et un aller-retour Paris-New-York en avion ( soit deux fois 5800 km ) cela consiste à brûler 290 kg de kérosène par personne . Soit 12,6 valises ( en prenant la valise standard  de 23 kg des compagnies aériennes ). "
 
 Jean-Luc Porquet via Le Canard enchaîné du 27 mars 2019

Dans une société
Du national à l'international
Du local au global
Où TOUT
Dans un inextricable fourre-tout
Est hétéronormé
Est homonormé
Est binormé
Est pauvronormé
Est richonormé
Et autre normé
Et toute norme est à dégueuler
Il faut être un ou une inclassable
Il faut être un ou une incassable
Peut-être quelques rares et authentiques anarchistes
Qui, ne figurent sur aucune tête de liste
Des invisibles
Car seule l'aliénation diverse est visible
Partout
De la fausse démocratie directe
Comme en Suisse à l'hypocrisie infecte
Démocratie directe
Encore un truc piqué aux libertaires
Ils et elles savent tout falsifier, les réactionnaires
Aucune démocratie directe ne peut-être parlementaire
Elle ne peut avoir aucune ou aucun représentant
Elle ne peut avoir aucun leader
La seule vraie démocratie véritable, c'est l'anarchie
Tout le reste pue le fascisme et la chienlit
Avec toute sa patientèle
Qui vit dans ses poubelles
Aucune frugalité dans sa récupération
Au capital, macérat d'adaptation !
Du covoiturage
De la colocation
De la copropriété
Coceci, cocela, le fascisme libéral
Sait, à tout, se calquer
Pour maintenir sa supercherie et toutes les inégalités
Jouant sur les fausses contestations
En avance d'une contre-révolution
De la fragmentation
De la division
Du simple ennemi commun
Cela ne peut durer longtemps
Car, entre fractions rivales, l'affrontement
Certes
Casser la gueule aux fascistes
Casser la gueule aux stalinistes
Casser la gueule aux racistes et aux racialistes
Et à pas mal d'autres istes
Casser la gueule aux politicards et aux bureaucrates
Un beau jeu de cartes
Mais, hélas, la pauvreté est ou vote à droite
Mais la bourgeoisie éclairée est ou vote à  gauche
Et encore, c'est la gauche de la droite
Car, tout n'est plus que de droite
D'ailleurs, dans les grandes familles bourgeoises
Qui de très haut nous toisent
Comme jadis, le clan mafieux des Kennedy
La peu conforme, l'attardée mentale, et retardataire
Feu ( 1918-2005 ) Rose Marie Kennedy
Et qui un riche mariage, ne put espérer
Fut cachée, puis en 1941, horreur, lobotomisée
Pour finir ses jours en hôpital psychiatrique, légumisée !
Et pour ce faire
Il fallait seulement l'autorisation du mari ou du père
Des catholiques et des affairistes
Ce à l'exacte image du monde capitaliste
Qui sait tout récupérer et tout bouffer
Sans jamais vraiment s'étouffer
Ou alors
Ce dans le monde entier
Enfin, les peuples révoltés et armés
Pour toute l'ignominie, l'exterminer
Et si l'argent, il y en a
Dans les poches du patronat
Des armes, il y en a
Dans les casernes et armureries, voilà
Donc, atomisant
Tout gouvernement
Tout parlement
Tout ce qui les défend
En quoi que ce soit, plus aucune ou aucun représentant
Pour enfin, de la vraie joie et vraie communication
Se défaisant de toutes les aliénations
Juillet 1936, Barcelone
Femmes, enfants, hommes, qui entonnent
Quand plus personne n'applaudit plus personne
Et en vérité
Très peu, nous pourrions manger
Toute une production très très allégée
Par exemple, épeautre, amande, châtaigne
Triolisme sans dette qui draine
De tout, se défaire
Pour pouvoir tout refaire, révolutionnaire
Au tout gratuit
Au tout partagé
Au tout réfléchi
Au tout générosité !
 
Patrice Faubert ( 2019 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur " hiway index "
 
 

All rights belong to its author. It was published on e-Stories.org by demand of Patrice Faubert.
Published on e-Stories.org on 03.04.2019.

 

Comments of our readers (0)


Your opinion:

Our authors and e-Stories.org would like to hear your opinion! But you should comment the Poem/Story and not insult our authors personally!

Please choose

Previous title Previous title

Does this Poem/Story violate the law or the e-Stories.org submission rules?
Please let us know!

Author: Changes could be made in our members-area!

More from category"Politiek & Gemeenschap" (Poems)

Other works from Patrice Faubert

Did you like it?
Please have a look at:

99,9 - Patrice Faubert (Gedachten)
My Mirror - Paul Rudolf Uhl (Humor)